Grades et compagnies.

le

Un petit rappel sur les grades.

C’est Jigoro Kano du Kodokan qui, dès 1883 instaura une hiérarchie de grades pour différencier les compétences de ces élèves. Et ce fut le début des kyu et de dan avec l’apparition de « la ceinture noire », issu quant à elle de la classe paysanne et non celle de la caste de guerriers.

 

La classe de guerriers ou de leurs descendants à toujours privilégié un système de reconnaissance basé sur le prestige et utilise le système de Menkyo.

Alors, un petit rappel de termes employé dans les deux système.

Le kyu signifie classé ou non classé dans le dan qui débute quant à lui le système de la ceinture noire.

Les porteurs de dans, les « ceintures noires » sont appelés yudansha à l’opposé des porteurs de kyu qui eux se nomment mudansha (lit. mu signifie « rien »)

Aujourd’hui, des 10èmes dan sont monnaies courante et dans certains styles le nombre de dan peut s’élever à 20.

Mais passons maintenant au système « honorable » des Menkyo (lit. licence)

Dans ce système il y’a beaucoup moins de niveaux mais pour essayer de comprendre quelque peu la distinction entre les deux systèmes deux points doivent être précisé; celui du niveau de connaissance et celui d’enseignement.

Niveau de connaissance:

Le plus bas niveau de connaissance (tiré du zen) est appelé okuriki.  Oku, est « secret » et iri signifie « entrer ». Cela nous donne entrer dans le secret.

Pour l’anecdote, voici une précision sur l’utilisation du « okuden »,  donc du secret, de ce qui est caché, entre la Chine et le Japon.

En Chine, okuden signifie confirmer l’illumination. Exemple: « Vous êtes arrivé ici, voici votre certificat ».

Au Japon, il s’agit d’un certificat pour vous permettre d’entrer sur le sentier qui vous menera vers l’illumination. A méditer.

Vient ensuite mokuroku qui se veut simple être un registre attestant un niveau de connaissance. A ce niveau, votre nom est inscrit dans les registre de l’école.

Selon les écoles, le niveau suivant est soit shomokuroko (lit. avant, commencement) soit gomokuroko (après, acquis).

Pour résumer, avant d’obtenir un menkyo, il faut du temps et tout d’abord être accepté (très souvent par cooptation) dans l’école pour devenir deshi.

 

Et acquérir les  3 niveaux de connaissance :
1. Oku-iri : celui qui entre dans le secret niveau de connaissance :shoden (débutant)
2. Moku-ruku : niveau de connaissance chuden (moyen)
3. Gomoku-ruku : niveau de connaissance okuden (avancé)

C’est a partir de ce niveau que le deshi rentre dans les menkyo et est considéré dors et déjà comme un instructeur attitré en ayant l’autorisation d’enseigner. Mais ce n’est qu’un commencement. Car même s’il n’y a que trois niveaux des menkyo leur progression se déroule tout le long de la vie. Et le menkyo ultime est le menkyo keiden (lit. l’attestation de la transmission ultime)

Nous avons donc 3 niveaux d’enseignement :
Renshi (ren équivaut à « poli » et shi à » instructeur » ce qui peut donner un expert technique)
Kyoshi (kyo nous donne  « professeur », « philosophie », ou « religion » soit un expert capable d’enseigner les fondements et la philosophie de l’école)
Hanshi (Le han dans Hanshi signifie « l’exemple », « modèle » réservé principalement au fondateur d’une ryu)

Maintenant, essayer le jeu d’équivalence entre les dan et les menkyo….eh ben je le laisse aux ego non comblés. 😉

 

 

Source:  Donn F. Draeger

 

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Jack dit :

    merci pour cet article…
    ça complète un ensemble d’articles que j’avais fait naguère pour expliquer que Menkyo Kaiden pas égal à 10ème dan pas égal à Hanshi…. pour montrer qu’un certain GrandMaster 10ème dan Hanshi Menkyo Kaiden se fourvoyait complètement et que tout son argumentaire sur l’origine de son école était du flan.

    kyu: http://www.shinryu.fr/2186-kyu.html
    dan: http://www.shinryu.fr/2202-dan.html
    Menkyo: http://www.shinryu.fr/2207-menkyo.html
    Shogo: http://www.shinryu.fr/2214-titres-honorifiques-en-arts-martiaux.html

    l’article en question: http://www.shinryu.fr/2287-jujitsubutokukai.html

    Bonne continuation et à bientôt

    Amicalement
    Jack

    1. Salut Jack,
      La preuve qu’on ne fouille pas assez dans les blogs de copains!
      Merci pour tes liens qui permettent d’approfondir le sujet.

      Amicalement,
      kiaz

  2. ndelalondre dit :

    Pour rajouter à l’impossible comparaison kyu/dan face aux Menkyo, la définition des menkyo et de leur contenu varient d’une école à l’autre (Pour certaines écoles le Menkyo kaiden peut contenir de nouveaux enseignements techniques, pour d’autres ce seront des aspects spirituels, stratégiques voire politiques (= gestion de l’école)…). De même les appellations Renshi/Kyoshi/… ne sont pas employées par toutes les écoles employant les Menkyo…

    Merci pour l’article.

    1. Bien d’accord avec Nicolas.
      La tradition d’une école à ses caractéristiques propres et les moyens de transmission divergent selon chacune. Comme pour les styles, vouloir une définition unique est non impossible mais impensable.

      Amicalement,
      kiaz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s