Shoshin, l’esprit du débutant.


Juste envie de partager avec vous le blog de Léon que je parcours depuis quelque temps déjà.

Shoshin, l’esprit du débutant.

Son énergie et sa soif de comprendre l’Aïkido qu’il pratique transparaît au fil des pages de son blog et m’éclaire à chaque fois un peu plus sur cet art (martial) que je ne connais que trop peu.

Ses fiches de lectures en outre, qu’il enrichi avec son point de vue sont très riches et très intéressantes. Notamment celles sur le  « Transparent or Invisible Power » (Tomei na Chikara) de Tatsuo Kimura.  Que je ne saurais que vous conseiller.

Gambarimasho !!

Publicités

13 commentaires sur « Shoshin, l’esprit du débutant. »

    1. Salut Léon,

      Il me semble que WP transforme le langage htlm, alors pour les smileys tu fais comme ailleurs….enfin je le crois?!

      Si c’est juste le vocabulaire de l’Aunkai qui te fais suer c’est que tu es sur la bonne voie!

  1. Je pense en effet que ce blog pourra devenir très intéressant. Cependant sa tendance à pointer les erreurs des autres styles est rédhibitoire pour moi… MAnque de maturité me semble-t-il.

  2. Bonjour Kiaz,

    Je suis d’accord avec Damien, c’est dommage cette tendance à pointer les « erreurs » des autres « styles ».

    Dommage, d’autant plus que les articles, sur le fond, sont très intéressants et de plus, bien écrit et clair. (sauf les schémas avec les pieds… :-p)

    Gogyô

    1. Eh, les gars?! Vous semblez oublier qu’un blog est avant toute chose une affaire strictement personnelle. Même si la blogosphère autorise la lecture et diverses participations sur les propos de l’auteur. C’est d’ailleurs ce qui fait tout l’intérêt de la chose, l’originalité. Même si parfois, on peut trouver que tout n’est pas politiquement correct. Et entre nous, sous quels critères? Si l’uniformité devrait être de mise pour satisfaire la sensibilité de tout un chacun, c’est la fin du blog. Pire. La fin de la liberté d’expression.
      Ne prenez pas ma comparaison au pied de la lettre, mais combien de grands maîtres ont été tout d’abord critiqué? Justement parce qu’ils ont osé dire ce qu’ils pensaient. Et qu’ils ont critiqué le(s) système(s) établis?
      A méditer.

      1. Salut,

        Hé bien, soit, je respecte le choix des bloggeurs, mais hier soir, j’ai répondu après redirection depuis le blog de shoshin vers le forum de takemusu aiki.

        J’y ai lu des propos franchement exagérés, autant de la part du « MC » du forum que des intervenants extérieurs.

        Ensuite, j’ai lu le message de Damien. Alors j’ai réagis.

        C’est un avis personnel, mais je trouve que jeter les critiques à la place publique n’est pas bonne affaire. Cela ouvre la porte au détracteurs, et c’est souvent au détriment de discussion constructive.
        Ca tourne alors souvent au pugilat verbal.

        Voilà… Sinon bon blog. (mais moins bien que le tien…. lèche lèche)

        Yanick.

  3. Salut Christophe,
    et merci au passage pour ton post sur le « yoga africain : awakening the spine », qui m’a bcp inspiré. Au plaisir d’étudier un jour sous ta direction (?). Qui vivra verra.
    Je vois qu’une discussion s’est ouverte à propos du blog de Léon, que je consulte, découvert via celui d’Eric, une sorte de petite famille tout ça 😉
    Donc j’avais juste envie de donner mon avis, histoire de tenter de faire évoluer le propos.
    Il est vrai que Léon est proche de la « mouvance » TAI de l’aikido (je crois ?), une association chapeautée par Philippe Voarino, et que ce dernier, qui tient également un blog fort intéressant, articule souvent son propos autour de « l’erreur à ne pas commettre », pointant du doigt certaines dérives caricaturales que peut connaitre l’Aikido contemporain.
    Il est certain qu’à ce jeu là, on peut parfois soi-même finir par tomber dans la caricature, si la critique devient systématique et destructrice.
    Mais il me semble que dans ce cas précis, cette démarche aboutit à un résultat plutôt sain, en questionnant une pratique qui n’a de réelle valeur qu’en tant que recherche permanente, l’expérience primant toujours sur la théorie.
    Je ne connait pas ni ne pratique l’Aikido « tendance Iwama ». Mais j’ai toujours par instinct tendance à me méfier des courants dominant et consensuels, et j’éprouve un intérêt certain pour la dissidence.
    Je serais intéressé de savoir ce qu’en pense Éric (Éric ?! Tu es là ?..), dont la pratique est forte d’expériences prolongées au sein de plusieurs écoles d’Aikido (Alors Éric, synthèse ou reniement ? Comment réconcilier la coupe de Maître Tamura et celle de Maître Saito ? J’avoue que j’y perds mon latin, qui n’est déjà pas très bon…)
    Sinon par delà les histoires d’écoles, les divergences (et les convergences) d’opinion, n’oublions pas que tout est en perpétuelle transformation, à commencer par les idées et la pratique des uns et des autres. Il me paraît donc important de toujours modérer son jugement, tant il est vrai que les mots sont dotés d’un poids immense.

    En tout cas j’en profite pour adresser un grand merci à vous tous, blogueurs émérites, qui nous faites passer du sacré bon temps, et surtout enrichissez le champs de la pratique (mon professeur me rétorquerait que tout le temps passé derrière un écran, c’est ça en moins qu’on passe sur le tatami ;)).
    Au plaisir de vous rencontrer en chaire et en os, en tendons moelle sueur et courbatures un de ces quatre matins !

    Frédéric

    PS @Léon : Léon, tu nous a vraiment trouvé LA perle rare, pour les photos sur kote gaeshi !!!

    1. Salut frédéric,
      Salut Frédéric,

      Merci pour ta, tes lectures plutôt, et de ton commentaire. J’ai volontairement laissé ma réponse en attente car je ne veux pas que les commentaires laissé soit à l’image d’un forum où chacun donne du sien et défend sa gamelle. 😉
      Mais je te rejoins sur la critique que le blog de Léon est de bonne qualité et très intéressant.

      La vidéo sur l’ondulation vertébrale est intéressante à tous points de vues. La stimulation de la colonne provoque son « réveil » et permet d’aborder certains principes, techniques martiales sous un autre angle. Et, je ne parle pas en termes de bénéfices sur la santé. Mais c’est un autre sujet.

      Quand tu veux pour un entraînement avec moi!

  4. Hello,

    en revenant consulter les stats du blog (en chute libre lol c’était prévu) je vois qu’une discussion s’est engagée sur un point qui me parait très important: pointer les erreurs des autres.

    Je vais essayer d’être clair. Je ne sais pas qui sont les autres, je connais seulement des gestes absurdes et d’autres pas. Il existe des gens qui collectionnent les gestes absurdes et d’autres les gestes intéressants. Je vais m’abstenir de donner le moindre exemple mais je renvoie aux articles sur tai no henka puisque cet exercice est le premier et le plus fondamental de l’aikido.

    Pour être honnête il faut aussi rappeler que je couvre de louanges les qualités de certains groupes. Par exemple je tiens le Yoshinkan en très haute estime pour le fondamental de ses déplacements et ses exercices de base, notamment tai no henka ihi et nichi. La correspondance avec les déplacements de maître Saito est complète.

    Si j’ai choisi in fine (et après, croyez-moi please, beaucoup d’hésitations et de méfiance) le groupe de Voarino c’est que en 14 ou 15 ans je n’avais jamais entendu un discours aussi logique et complet, articulé dans le moindre détail.

    Il faut bien comprendre que je me contrefous d’Iwama ou d’appartenir à un « courant » (étant rétif à appartenir à qui ou quoi que ce soit). Iwama pour moi c’est le passé, c’est quasi mort en tant que lieu – et techniquement je vais peut-être surprendre: on voit déjà les dérives techniques de pas mal de groupes qui se disent Iwama, une appelation que Saito a toujours refusé… et qui devient de plus en plus un truc marketing.

    Reste un savoir et je vais voir celui qui le possède rien de plus. Je pratique l’aikido avec des buts simples: avoir la forme, progresser physiquement et être capable de survivre à n’importe quelle baston, par exemple en taule ou ailleurs.

    Pour finir ce qui me frappe et m’attriste c’est ce genre d’anecdotes: des 1er, 2eme et 3eme dan qui ne savent pas faire kote gaeshi, ikkyo, sankyo et qui se vexent quand je les regarde tout essayer sauf la bonne solution (et là encore je vais demander qu’on me fasse confiance: j’ai infiniment mieux à faire que d’essayer de bloquer les gens) – et surtout qui ne demandent pas la solution, qui ne sont pas assez humbles pour poser une question. Ils préfèrent se réfugier dans l’illusion de leur(s) dan(s), dans leur statut plutôt qu’admettre qu’ils ne savent pas. Il n’y a aucune honte à ne pas savoir mais ne pas poser la question est en revanche un signe d’immaturité (j’ai cru voir ce mot). Nous ne possédons des techniques inventées par nos anciens.

    J’arrête là parce que au fond si j’ai arrêté le blog ce n’est pas pour le continuer ici. Juste un petite mise au point en passant de retour de la piscine… Bon je vais aller chercher les lardons à l’école.

    Kiaz, l’ami si seulement tu pouvais m’expliquer maho que je le bosse en solo………………….

    Cheers
    Léon

    1. C’est appréciable de voir quelqu’un qui arrêtons son blog, prends le soin de relire et de re-préciser certains commentaires.

      Pour ta demande, je te fais un MP d’ici demain.

      peace

      PS.
      tu reviens quand tu veux pour des commentaires

  5. Peace.
    (tu sais que les romains disaient parfois cela dans leur courrier, leur discours donc on peut supposer à l’oral…? Je vois fleurir le mot ces temps-ci à 20 siècles de distance – faut croire qu’il y a un besoin….)

    Merci, j’ai hâte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s