Paroles d’aïkidoka…


Essai sur un « abc » (part.7)

La toile est un immense territoire où s’échange des informations à toutes vitesses; certaines pleines de significations et d’autres totalement vide  de sens. Il arrive pourtant que certains posts ou échanges soient plus parlants que d’autres et provoquent un début de réflexion.

On attribue au fondateur de l’aïkido la parole suivante « l’Aïkido, c’est irimi et atemi »… 

« Oh tu sais pour moi en Aiki, il est sensé y avoir 60 pour cent de frappe dans les techniques, certains arrêtent juste de les bosser! « 

(les phrases ont été prononcées par deux personnes différentes le même jour dans deux échanges bien distincts)

Pour saisir l’importance de mots il faut en comprendre le sens.

aiki2

入身 Irimi : enter, pénétrer dans la garde (le corps) pour prendre le centre.

Lors d’une attaque, le lieu le plus sûr est celui qui se trouve au plus près de l’un de vos agresseurs.

« On apprend dans certains arts martiaux à bloquer l’attaque de l’adversaire puis à le terrasser dans un deuxième temps. Ceci est possible dans le cas d’une attaque unique, mais suicidaire dans le cadre d’une attaque multiple.

Face à deux, à quatre, à huit attaques simultanées, aucun blocage n’est possible. Irimi est la seule possibilité, Irimi est le secret de l’Aikido. » (*)

Tachi furui — L’ennemi qui me croit devant lui
Mae ni aru ka to — Lève son sabre
Osoi kuru — Et frappe,
Teki no ushiro ni — Mais à cet instant
Ware wa tachikeri — Je me tiens déjà derrière lui.

O Sensei, dôka 88

atemi

当身 Atemi: coup porté avec n’importe qu’elle partie du corps sur un vital de l’adversaire (englobe les notions de ma ai et de kime) (*)

Et là ou cela devient intéressant c’est quand Sagawa dans Tomei na chikara (la force transparente) dit: Sokaku cachait l’Aiki derrière un atemi. Comprendre il faisait un atemi pour dissimuler la véritable technique. Info ou intox? Faut il comprendre qu’à défaut d’être capable de déséquilibrer un adversaire en un instant, l’atemi devient l’Aiki du pauvre? (*)

Pour être précis dans l’explication technique nous devrons préciser que rentrer dedans (irimi), en caressant éventuellement (atemi) ne serait juste qu’avec la notion d’irimi tenkan.

Irimi_-_Tenkan_MindMap

Une dernière citation faite par un des protagonistes à l’origine de cet article.

Étant aikidoka, je trouve que dans shintaijiku on retrouve bien l’essence du concept d’irimi (entrer). On attribue au fondateur de l’aïkido la parole suivante « irimi et atémi »… Ça vous rappelle pas un extraterrestre japonais… Ou une tornade au choix.

irimi-issoku-tenkan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s