Au fait, c’est qui ton sensei?


Sur un air de plaisanterie, j’ai posé cette question à un ami et je fus surpris par la profondeur de sa réponse.

Je ne vais pas rapporter ce qu’il m’a dit mais juste partager la réflexion qui s’en est suivi.

sensei

Aujourd’hui, dans un monde interconnecté, tant au niveau d’échanges d’informations que d’échanges physiques, facilités par la mondialisation et le progrès techniques, il est facile pour un pratiquant lambda, qui n’a connu que son prof, son instructeur local – lui-même formé par un autre instructeur local – d’avoir accès à un contenu proposé par des experts, des maîtres d’une même discipline ou d’une autre, complètement différente.

Nous avons tous choisi un style, en nous investissant dans sa pratique, adoptant les codes de l’école. Rencontré des impasses, chercher des solutions internes sans les trouver. Sommes allé voir des stages d’autres maîtres pour enrichir notre pratique. Nous sommes devenus des pratiquants nomades. Des rônins sur la voie.

Bien sûr, cette définition ne s’applique pas tout le monde. Beaucoup de personnes participent aux stages des maîtres seulement pour dire qu’ils y étaient. Sans réellement chercher à comprendre ce qu’on leur enseigne. Sans chercher à se remettre en question. À vouloir améliorer sa pratique. À progresser un peu plus.

Mais c’est ce qui fait aussi la différence entre les pratiquants ; leurs niveaux de compréhension.

Cette question, cette réflexion n’a pas pour but de créer une polémique seulement ouvrir un champ de réflexion. Libre à chacun d’y voir, comprendre ce à quoi il est capable de répondre.

Sensei (先生) :

Sensei se traduirait en français par docteur ou professeur. On englobe là-dedans tout ce qui est enseignants ou médecins, ainsi que toutes les personnes ayant un titre de Docteur ou de Professeur. On peut également s’en servir pour parler d’hommes politiques ou d’avocats et par extension on utilisera le terme sensei en s’adressant à n’importe qui ayant atteint un certain niveau de compétence dans un domaine précis (à ce niveau ça s’utilise un peu comme senpai mais en beaucoup plus fort). On pourra alors trouver ce suffixe derrière des noms d’écrivains, d’acteurs ou de chanteurs également.

L’utilisation du terme sensei dépend avant tout de la relation entre l’enseignant et l’élève. Si celui-ci est pris au sens strictement traditionnel, il requiert des grandes responsabilités. Car cela équivaut à lui reconnaître une autorité sur divers aspect de notre propre vie.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s