Déblocage vertébral égyptien.


En contemplant cette image, je me suis souvenu du livre de A. et M.de Sambucy et de J.J. Laubry « Etude et emploi du Yoga iranien et égyptien. » Et j’ai tout naturellement exécuté cet exercice.

 

Le bruit lié à la libération articulaire suite à « auto craquement » vertébral et la soudaine liberté retrouvé dans la mobilité vertébrale de « la zone coincé » m’a fait relire les pages le concernant.
Je vous donne ici sa description qui se trouve à la page 290 et 291 de l’édition du 2ème trimestre 1973 publiée dans les Éditions Dangles.

L’âme est liée au corps au niveau des bronches. [Pythagore]

La femme ailée

« Placée en tête du sarcophage de Ramsès III, cette figure est un accroupi; car tout par de la base d’une figure. Dessin admirable des courbes du train inférieur plié sur lui-même. Les talons restent collés aux fesses, alors que l’élasticité jouant au genou, le talon devrait revenir vers sa position normale, qui serait celle où, en décollant le talon, le poids du corps ne l’écrase plus sur le siège. Elle reste avec les jambes mathématiquement parallèles au siège, ce qui donne une jolie image effilée. Le pied est aérodynamique. Le socle se répète dans l’objet qui se trouve posé sur sa tête et augmente encore l’impression de finesse et de liberté aérienne de la figure.
…/…
Étudions le train supérieur. Il signifie la torsion. Or, la torsion des épaules, bassin fixé, ou la torsion du basin, épaules fixes, c’est-à-dire les deux techniques habituelles de déblocage de l’ostéopathie ou de la mobilisation suédoise, libèrent les dorsales, donc le poumon, et dans l’intérieur le sympathique solaire et l’intestin. Cette figure signifie vertébrallement libération D1 D12, ou D1 L1, c’est la libération des côtes, donc du poumon, donc du respir, donc de l’espoir et du mental supérieur. C’est la libération aussi coeur-bronches, et c’est la libération par les dorsales basse du splachnique, donc de l’intestin et tous les organes sous-diaphragmatiques.
Le mouvement utilise le balancier des bras. Ce mouvement suffit à tout débloquer dans un être humain, debout, à genoux ou couché, c’est le mouvement parfait et complet, le maître mouvement du système torsion. (J’ai démontré qu’il n’y a que trois actions orthopédiques sur l’être humain: allonger, redresser, détordre, comme en résistance des matériaux. Ceci est détordre. Ces trois actions sont elles-mêmes reliés entre elles naturellement, ce qui redresse, allonge, ce qui allonge, détord, etc…).
Répétez partout, vous ferez oeuvre sociale utile, que respirer c’est espérer, qu’espérer c’est respirer, que l’on respire avec sa colonne, que la colonne ce débloque par torsions, que le plexus solaire est le centre de l’anxiété, que les vertèbres du plexus solaires sont dorsales, et que les dorsales jouent dans la posture de l’Ame du Puissant Pharaon qui quitte le corps pour gagner l’Ament et être pesée.
Faites ce travail utile. On vous bénira. »

Bien entendu ce n’est qu’un des exercices proposé dans le yoga irano-égyptien, mais je n’ai ni la place dans cet article ni la compétence pour les relater tous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s