La souplesse du tronc.

le

Qu’est-ce que nous avions ri à nous essayer et à nous mesurer sur le pont arrière. Mais j’ai dû abdiquer devant la souplesse de ma femme!

Le constat est sans appel! Ce n’est pas tant mes dorsaux qui sont raides que mes épaules qui sont bloqués. M’empêchant d’aller chercher plus en arrière où de monter mon buste vers le haut.

Pont arrière et la légendaire souplesse féminine.

Autant je m’incline sur cet exercice autant je l’emporte sur le squat, grâce à mon travail du maho d’Aunkai que sur celui des renversements du tronc et notamment le renversement latéral.

Renversement du tronc

Chacun d’entre nous est plus au moins souple. Cela tient aux prédispositions naturelles autant qu’à l’entretien de celle-ci et ce dès son plus jeune âge au travers des disciplines sportives s’y prédisposant.

Mais il n’est jamais trop tard de chercher ses propres limites et d’essayer de les dépasser. Comme il n’y a que des limites qu’on se fixe soi-même, il est toujours temps d’entreprendre un travail sur soi, même s’il est aux antipodes de ce que nous avons habitude de faire.

La souplesse corporelle est très importante et pas seulement dans la pratique sportive où celle des arts martiaux. Elle permet la suppression de certains blocages et favorise l’épanouissement de l’individu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s