Gëorgia Knap


Nous sommes tous sujet un jour où l’autre aux douleurs d’origine divers. Qu’ils surviennent suite aux accidents quelconques, à l’excès d’une pratique sportive où tout simplement suite aux mauvaises manutentions dans la vie quotidienne. Il arrive arrive quasiment à tout le monde de souffrir un jour, plus au moins profondément. C’est pour ça que j’ai été intrigué par la lecture d’un sujet en relation avec les points de Knap.

Kna…kanapé…knack?! Non, non, rien à voir avec une spécialité culinaire alsacienne même si cet empirique troyen avait la possibilité de s’y rendre dans un tout premier véhicule électrique.

Mais déjà là, on commence à y perdre son latin. Qui était ce Knap? De quels points parle-t-on? L’électricité à-t-elle quelque chose à y avoir?!

Fallait que je regarde d’un peu plus près. Mais dans le grand Larousse, même en cherchant entre les lignes c’est l’inconnue totale?!

Georgia Knap (1866 – 1946)

Voilà ce qu’en en dis Max Taillefer dans son ouvrage « La vie merveilleuse de Georgia Knap« ;

« Une énigne vivante, le plus effarant génie contemporain, le plus grand marchand de miracles et d’espérance des temps modernes, l’homme aux 80 métiers, l’homme qui a changé de corps et de visage, le cerveau qui a le plus créé et qui a le plus d’ennemis »


Pourtant la vie et l’œuvre de Knap sont pour le moins époustouflantes.

Né en 1866 à Troyes, fils d’un boucher de cette ville, il fut orphelin de bonne heure et entra comme apprenti mécanicien aux Chemins de Fer de l’Etat. C’est grâce à cet apprentissage au cours duquel il apprit la mécanique, qu’il dut plus tard de devenir à la fois le concepteur et le réalisateur de tant d’inventions dans de nombreux domaines : en mécanique, en appareillage médical, en architecture (la première « maison électrique ») en urbanisme (la première maison « préfabriquée » et le concept du « cottage social » pour les revenus modestes.
Savant ingénieux, artiste de talent (décoration, écriture peinture etc), il s’intéressa à la biologie, à la physiologie et notamment se consacra à la conservation de la jeunesse, aussi bien dans l’apparence que dans les fonctions psychiques et physiques. Il s’attaqua à la recherche des causes de la sénilité précoce. Il avait remarqué que les animaux qui vivaient hors de l’influence de l’homme ne connaissaient que très peu la décrépitude. Par des expériences hardies et ingénieuses, il mit en évidence les effets nécrosants du tabac sur les cellules et l’encrassement des tissus et l’accumulation des toxines d’origine alimentaire aux carrefours nerveux qui commandent les différentes régions de l’organisme. Les effets de l’alcool, des féculents et farineux, les protéines végétales, de l’alimentation carnée et des produits laitiers furent systématiquement étudiés. Ne disposant pas de sujets d’expérimentation, il se fit son propre cobaye pendant 30 ans.

Georgia Knap à 16 ans

SES CONSEILS D’HYGIENE POUR LA LONGEVITE (extraits)

– conserver une hygiène alimentaire rigoureuse
– mettre régulièrement au repos l’appareil digestif
– nettoyer l’organisme par le massage des fameux points de Knap

Georgia Knap à 51 ans

Voici la communication que Knap fit à la presse que publia, le 27 juin 1946, l’hebdomadaire Quatre et Trois :
« Le 21, avril 1916, M. Gëorgia Knap, qui habite Bois-Colombes, convoquait quelques représentants de la presse à déjeuner. Déjà rendu célèbre par de multiples inventions (cet homme connaît quelque cent métiers), il se présentait alors sous les traits d’un vieillard usé, flétri et bedonnant. Néanmoins, au grand scepticisme de ses convives, il annonça qu’il avait déchiffré l’énigme de la cellule vivante et trouvé le moyen de lui rendre la jeunesse. Un pince sans rire lui demanda: Quand avez vous commencé le traitement?

Je commence demain, répondit M. Knap, et il invita tous les journalistes à revenir tous les dix ans constater l’état de sa jeunesse, en ajoutant qu’il livrerait son secret en 1946, le jour de ses 80 ans. Dix ans plus tard, les journalistes revinrent; en 1926, ils avaient dix ans de plus, mais M. Knap, lui, le torse droit, la voix pleine, avait rajeuni. En 1936, la presse fut encore fidèle au rendez vous. L’équipe avait changé, mais M. Knap aussi: il portait 40 ans et se promettait de faire mieux. Un peu plus tard, en effet, à 73 ans, il commençait des exercices pour augmenter sa capacité pulmonaire. Et trois ans après, sa cage thoracique s’était élargie de treize centimètres. Entre temps, par un curieux phénomène, la voix de baryton de M. Knap était devenue une voix de ténor, si puissante que le Faust moderne pouvait envisager de débuter dans le chant à 80 ans passés

Georgia Knap à 60 ans

Mais qu’en est il de ses fameux points?

Gëorgia Knap à montré que la Lois de Valleix concernant les points de Valleix du dos, qui sont des zones précises, douloureuses, s’observant au cours de certaines névralgies sur le trajet des nerfs pathologiques. N e sont pas des points douloureux banaux mais les signaux de blocage des organes.

Ces points se localisent :

À la sortie du tronc nerveux de la moelle épinière
À la traversée des muscles ou d’une aponévrose par les filets appartenant au nerf
Dans la zone où le nerf se dissocie (branches terminales) à l’intérieur de la couche dermique située juste sous l’épiderme qui est la couche plus superficielle de la peau
À l’endroit où les troncs nerveux sont particulièrement près de la surface cutanée
Dans la zone de terminaison cutanée

Tiré de Quand j'étais vieux, p. 251

G.Knap, il précise que la restauration totale des mouvements peut se faire en une ou trois séances, suivant l’ancienneté du problème, mai à la condition que la totalité des points, soit 18 soit travaillés dans un ordre très précis, pour « libérer » les contractures dans un certain ordre, les points sont à travailler très en profondeur, par écrasement. Où plutôt par ponçage suivant un protocole décrit par l’auteur notamment dans son ouvrage « Quand j’étais vieux… ».

Sa méthode a été présentée à l’Académie de médecine le 18 juin 1935 par les Docteurs en médecine, L.VIGUIER et H. SOSNOVSKA, dont voici un extrait:

« la manipulation de ces points classiques de Georgia KNAP, permet une résurrection pour ainsi dire instantanée du patient, des malades ramassés sur eux-mêmes, dans de douloureuses contractures, et dans l’impossibilité de faire un mouvement, sont amenés dans des temps variant de dix minutes à une demi-heure, dans la position horizontale absolue, et les patients peuvent immédiatement se lever, se mouvoir, lever, les bras, passer les mains derrière la tête etc….. »

Dans la durée, Knap nous indique que l’arrêt brusque de la douleur suscité par le ponçage ne dure que de 12 à 24 heures suivant la gravité du mal et qu’il … « faut continuer à travailler les points contaminés pendant quelques jours encore, une séance tous les jours, puis une tous les deux jours, pour arriver à la disparition complète de la contracture. » …

Concernant l’application technique de l’écrasement des points classiques de Gëorgia Knap :

..  » Voici le malade couché sur le ventre, les plaques fessière, lombaires et dorsales bien à portée de la main du praticien. (… / …) Il place son pouce, bien en bout et non à plat, sur l’emplacement du point … (… / …) Il enfonce le pouce, jusqu’à ce qu’il ait trouvé le point exact qui est très petit, et que le moindre déplacement à droite ou à gauche fait perdre .

(… / …)

Dès que le contact est pris, et appuyé très fortement, le malade répond à la pression par un gémissement douloureux, quelquefois par un cri strident suivant la plus ou moins grande acuité du rhumatisme.
La douleur étant amorcée, le pouce s’enfonce dans un mouvement de rotation de droite et gauche et de gauche comme s’il voulait poncer, user sur place le point découvert.
Après dix secondes d’écrasement, pendant lesquelles le malade se plaint sans arrêt de la douleur éprouvée, » …

Voici les notices biographiques concernant Knap.

– 3 ouvrages de Knap, Gëorgia (1866-1946).
– 5 ouvrages d’autres auteurs, en relation avec la méthode.

1
Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Knap, Gëorgia (1866-1946)
Titre(s) :  Georgia Knap. Les Causes de la décrépitude et de la mort prématurée de l’espèce humaine [Texte imprimé]
Publication :  Paris, impr. Pax, 1928. (24 juillet.) In-16, 59 p. 6 fr. [10306]
Description matérielle :  59 p. : ill. ; 19 cm

Notice n° : FRBNF32313482

2
Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Knap, Gëorgia (1866-1946)
Titre(s) :  Pour vaincre la décrépitude du corps et du visage et reculer les limites de la mort, par Georgia Knap, l’homme qui a changé de corps et de visage [Texte imprimé]
Publication :  Paris, Impr. Pax, 17, rue Saint-Joseph ; Éditions du « Cottage social », 14, boulevard Poissonnière, 1933. In-8, 224 p., fig., portraits, couv. ill. 15 fr. [5297

Note(s) :  La couverture porte : « 2e édition »
Notice n° : FRBNF32313484

3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Knap, Gëorgia (1866-1946)
Titre(s) :  Quand j’étais vieux [Texte imprimé] : pour vaincre la décrépitude du corps et du visage et reculer l’échéance de la mort : comment devenir un parfait conducteur de son moteur vital / Gëorgia Knap ; préf. et commentaires du biologiste, P. Marchesseau

Édition :  [Nouv. éd.]
Publication :  Tournus (BP 85, 71700) : Labussière, 2003
Impression : 58-Clamecy : Impr. Laballery
Description matérielle :  271 p. : ill. ; 24 cm

ISBN 2-911456-84-X (br.) : 36 EUR
Notice n° : FRBNF39109041

Annexes complémentaires.

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Leprince, Albert (Dr)
Sambucy, André de (Dr)
Martin de Beauce, Jean-Paul Rigel, P.

Titre(s) :  Dr Albert Leprince. Dr A. de Sambucy. J.-P. Martin de Beauce. P. Rigel. Comment rajeunir l’organisme et le système nerveux d’après les méthodes de Georgia Knap… [Texte imprimé]
Publication :  Paris, Omnium littéraire (impr. de G. Gaudon), 1949. In-16 (185 x 120), 256 p., fig., portrait, couv. ill. 390 fr. [D. L. 2910] -Vb-

Notice n° : FRBNF32601332

2
Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Roux, Daniel
Titre(s) :  Lutte contre les rhumatismes et les contractures musculaires par le massage des 18 doubles points majeurs de Knap [Texte imprimé] / Daniel Roux
Publication :  La Seyne-sur-Mer : Édinat, 1982.
Description matérielle :  20 p.

ISBN 2-90368106-6
Notice n° : FRBNF34853311

3

Les points de Knap
Auteur : Lionel Clergeaud
Broché: 77 pages
Editeur : Recto Verseau Editions (31 octobre 2008)
Langue : Français

ISBN-10: 2883432074
ISBN-13: 978-2883432079

4

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Taillefer, Max (Commandant)
Titre(s) :  Commandant Max Taillefer. Une énigme vivante. Georgia Knap, l’homme qui a changé de corps et de visage, le cerveau qui a le plus créé et qui a le plus d’ennemis [Texte imprimé]
Publication :  Paris : Imprimerie Pax, 1925
Description matérielle :  In-16, 367 p., fig., portr.

 

Note(s) :  L’ouvrage contient « Thésée » et des fragments du journal de Georgia Knap
Notice n° : FRBNF31429159

5

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Bérisé, Claude (1939-….)
Titre(s) :  Gëorgia Knap [Texte imprimé] : l’inventeur troyen / Claude Bérisé
Publication :  Troyes (42 rue Paillot de Montabert, 10000) : les Éd. de la Maison du Boulanger, 1995
Impression : 10-Sainte-Savine : Impr. COVAM
Description matérielle :  183 p. : ill., couv. ill. ; 22 cm

ISBN 2-9507895-4-4 (br.) : 130 F
Notice n° : FRBNF36156341

Un grand merci à funcal pour les images, liens et autres descriptifs techniques publiés dans son intervention sur le « Relâchement musculaires des jambes« 

Quelques autres liens consultés et utilisés:


Publicités

33 commentaires sur « Gëorgia Knap »

  1. Salut mon ami!
    Très intéressant ce monsieur Knapp! Merci pour cette introduction! Encore un sujet à creuser…
    Bien à toi
    Erwan

    1. Salut mon mignon!
      Rassure moi, c’est bien comme ça que ça dis?! 🙂
      Eh, oui! Encore un personnage fort intéressant. Ils sont rares mais transmettent à chaque fois quelque chose de précieux…à qui sait y voir.
      Tu as raison, un sujet à creuser!
      A bientôt Erwan!

  2. C’est marrant qu’il ait dit qu’il livrerait ses secrets le jour de ses 80 ans et qu’il soit mort à 80 ans.
    Bon, marrant c’est peut être pas le terme approprié…
    En tout cas ça à vraiment l’air interessant.
    Je vais suivre les liens que tu as mis dés que j’aurai un moment.

    David

    1. On choisit pas le jour de sa mort, où en tout cas à des très rares cas près. Quant à sa méthode, qualifié de miracle de Faust en son temps, elle n’est plus guère pratiqué aujourd’hui.
      L’homme doit aimer s’autodétruire et s’empêche de vite oublier ce qui peut le sauver, trop fatiguant à ce qu’il n’y paraît.

      A bientôt,

      1. En tout cas le livre quand jétais vieux est toujours dispo aux editions labussière pour 36€ et les points de knap se trouve à la fnac pour 11€.

        je vais continuer à voir ce que je trouve sur le net sur sa méthode et autant je me les commandes.

  3. C’est intéressant et amusant car je viens de faire trois séances chez un Médecin traditionnel pour des douleurs au dos et à l’épaule. Le traitement par pression de points douloureux correspond à ce qui est décrit dans ton article. 😉

    1. C’est vrai que du moment où il s’agit des nerfs, les courants asiatiques où occidentaux s’attaquent aux mêmes causes et appliquent tantôt l’énergétique chinoise pour les uns et la physiologie occidentale pour les autres.

    1. Bonjour David,

      Non, pas encore. Vu que j’ai encore quelques livres en attente de lecture, je préfère ne pas me laisser submerger! 😉 D’autant que ceux qui m’intéressent sont soit introuvables soit hors de prix….

  4. C’est marrant, je fais du Knapp sans le savoir.

    Merci pour l’article très intéressant, j’ai observé pas mal de ces points lors des massages que je pratique.
    Et le coup du ponçage du pouce, c’est ce que je fais naturellement lorsque je masse.

    Comme quoi :))

    1. C’est peut être parce que tu as le doigté?!
      Comme précisé dans le post sur les trois mondes le corps est le même chez tout le monde et les techniques tournant autour sont pour ainsi dire universelles. Après il faut s’assurer si le ponçage se fait suffisamment en profondeur et sur la bonne durée.

  5. Très impressionnant, ce type semble être de la même trempe que Hida. C’est marrant la précision sur la taille des points. Dans le Seïtai il y a aussi des techniques de massages de point qui sont « de la taille d’un grain de riz ».

    1. Il faut s’interroger des origines de Seïtai alors?! 😉
      Comme je précisais précédemment, le corps est le même partout dans le monde. Qu’importe la race ou la couleur. Nous avons les mêmes douleurs et les remèdes sont souvent les mêmes, qu’importe la latitude.

  6. Ça va plus loin que ça car Knap, Hida, Nogushi (Seïtai) et Lafay (et combien d’autre) sont des contemporain. C’est quand même troublant que ces personnes qui sont allés si loin dans la recherche sur le corps aient vécu à peu près à la même période. Je trouve ça troublant, pas toi 😉

    1. Alors, nous avons:
      G.Knap 1866-1946 80 ans Méthode de points de Knap
      J.Pilates 1883-1967 84 ans Méthode Pilates
      H.Hida 1883-1956 73 ans Méthode Hida ou la voie du centre sacré
      H.Nogushi 1911-1976 65 ans Seitai (corps positionné avec justesse)

  7. Et on pourrait ajouter Frederick Matthias Alexander 1869-1955 86 ans Méthode Alexender. Il y a une certaine concordance des dates mais le plus amusant c’est qu’ils ont tous pris la décision d’apprendre le fonctionnement du corps en s’étudiant (sauf Nogushi qui était « rebouteux ») et qu’ils sont tous à la base d’une méthode originale.
    A part Noguchi ils ont tous atteint un âge respectable qui dépasse même l’espérance de vie de l’homme en France à l’heure actuelle (74 et des brouettes en france pour les hommes aux dernières nouvelles. 73 ans pour Hida certes mais il s’agit d’un suicide autre débat)
    Je ne sais pas si 65 ans pour son époque au Japon était un bon score !?
    Peut être qu’il est mort en parti à cause de l’épuisement monsieur Imoto un de ses élèves raconte qu’il travaillait énormément et que certains de ses élèves avec qui il était extrêmement dur serait mort d’épuisement !!! O_° . Une légende peut être 🙂

    1. Un rdv vous à été donné devant un comité de médecin et cela à 10 ans d’intervalle.
      La méthode paraît simple mais est très dure à suivre au quotidien. Au delà d’une force de caractère c’est presque une attitude d’ascète qu’il faut avoir. Moi, perso j’y vois une ressemble avec Hida mais ce n’est que mon avis. 😉

    1. Bonjour Manu,

      Je ne suis pas médecin ni thérapeute d’aucune sorte.
      Sur les pages de ce blog je ne fais que partager mes passions, mes questionnements, mes expériences. Et pour les conseils de lecture, je ne saurais que te conseiller de t’adresser à quelqu’un de compétant.
      Par contre le « Guide pratique de digitopuncture » cité et vendu dans cette boutique de vente par correspondance n’a rien avoir avoir G. Knap.
      Bonnes recherches pour vos lectures

  8. bonjour, je suis ostéo depuis 12 ans et j’utilise les points de knap avec une tres grande efficacité. Donc je confirme le succès de la methode. les points de knap appartiennent désormais au domaine public. il est d’ailleurs tres facile de les découvrir seuls avec un petit peu de perspicacité. certaines personnes mal intentionnées détournent ce savoir et le vende tres cher. honte à eux !

  9. Bonjour,

    Je m’intéresse depuis quelques temps à la méthode Knap et j’ai quelques questions à vous poser 🙂

    Concernant l’auto-massage du visage : quand on masse la partie des joues située de chaque côté des ailes du nez, faut-il repousser la peau vers les côtés ou vers le haut? Et au niveau des pommettes, vers le haut ou vers les côtés?

    Ces mouvements peuvent-ils permettre d’annuler de résorber l’affaissement du visage? De remonter les traits comme si on avait subi un lifting?

    Et en plus de l’auto-massage du visage y a-t-il des points spéciaux à masser selon la méthode knap pour rajeunir le visage? Et y a-t-il d’autres éléments à prendre en compte dans sa méthode pour rajeunir le visage?

    Merci beaucoup pour votre aide 🙂

    1. Bonjour Natacha,

      Cette technique est nommé le tannage.
      Pour rééduquer les muscles du visage à une meilleure tenue, il suffit d’apprendre que l’on peut lutter contre la chute des chairs avachies par les ans, en les remontant dans la verticale avec la paume des mains.
      Lisez les pages 225 à 228 du « quand j’étais vieux » Ed. LABUSSIERE

      Les autres éléments, comme vous vous en doutez, sont l’alimentation avec l’abstention de tabac et de l’alcool.

      1. Merci 🙂 Au niveau des joues de chaque côté du nez faut-il remonter les chairs à la verticale ou un peu sur le côté? Et ce massage peut-il permettre d’annuler l’affaissement déjà présent? Auriez-vous une possibilité de me scanner et envoyer les pages dont vous parlez? Merci pour votre aide 🙂

  10. merci pour l article

    une chose que je comprend pas et qu il defiait les journalistes dans une course aux buttes montmartre et gagnait a 80ans avec deux metres d avance

    mais il est mort a 80 ans de quoi?
    dans son livre on parle pas trop de sa mort car ya petite contradiction entre sa methode certes extra et l age de sa mort assez jeune finalement

  11. Très sympas et intéressants ces commentaires et questions. Je me passionne aussi pour le personnage de Gëorgia Knap et j’ai lu pratiquement tout ce qui existe sur lui. J’ai bien aimé le livre de Claude Bérisé (de 1995) qui révèle que le nom « Commandant Max Taillefer » est en réalité un pseudonyme de Gëorgia Knap lui-même. On comprend mieux tous les détails sur son enfance, son aventure romantique, la liste de ses ennemis, etc. etc. qui se trouvent dans les 2 livres « L’homme qui a changé de corps et de visage » (1925) et « La vie merveilleuse de Gëorgia Knap » (1936) puisque ces 2 livres ont été écrits par lui-même. C’est vrai que ce fut un sacré personnage qui devait avoir une volonté de fer et sa multitude de talents dans tant de domaines différents ne peut que susciter l’admiration. Comme il dit lui-même « Un tel homme n’avait encore jamais existé ». Les livres expliquent sa mort prématurée à 80 ans : plusieurs événements en 1945 y ont contribué : la mort de sa compagne qu’il n’a pas pu sauver, la fermeture de son Consortium Médical à Faubourg Poissonnière suite aux attaques de l’Ordre des Médecins, la confiscation de ses avoirs et, finalement, une blessure au tibia mal soignée. On parle aussi qu’il aurait reçu une piqûre anti-tétanique dans la clinique dont il s’est échappé, d’ailleurs, pour aller mourir paisiblement parmi les siens. On dit aussi qu’il avait réalisé tous les projets contenus dans son fameux petit carnet, promesses qu’il avait faites à son amour de jeunesse. Je cherche à en savoir plus sur sa vie et je ne trouve pas d’autres sources que celles que vous avez citées. Il n’y a rien sur sa vie de famille et sur ses 3 fils. Je me demande comment Gëorgia Knap en plus de toutes ses activités pouvait assurer une vie de famille. Quelqu’un aurait des informations ?

    1. Merci pour le commentaire Noelle,
      Je n’ai pas réussis à trouver d’autres sources traitant de la question. Alors espérant que les diverses participations aideront à rassembler des informations complémentaires.
      kiaz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s