Tendinite quand tu nous tient!


J’adore courir. Malgré le fait qu’un médecin m’as dit que j’avais les pieds d’un nageur, je n’ai jamais arrêté de courir. J’aime ça, c’est tout.

Lors de mes dernières vacances à Pornic, j’ai voulu remettre au goût du jour mes fivefingers en les enfilant pour des balades quotidiennes. Entre 8 à 10 km sur le chemin côtier. De la terre battue, des rochers, du dénivelé. Du Trail, quoi?!

5fingers

Sauf que les pieds ne sont pas habitués à une transition aussi directe. Malgré la fréquence quotidienne, les choses se sont bien passées. Jusqu’à mon retour, où j’ai commencé à ressentir des douleurs sous le talon.

Flut! Un tassement. Voilà, la première chose à laquelle j’ai pensé. Mais, malgré le repos, la douleur, intermittente, ne s’en allait pas. Je n’ai pas couru pendant 5 semaines. Massant le talon, le tendon d’Achille vers lequel la douleur à évoluée.

Et, merde! Une tendinite!  Manquer plus que ça! De toute façon, je m’en doutais.

schéma-tendon

Allo, Morgan? T’as une place pour moi?!

Morgan, c’est mon ostéopathe préféré. Si, si, je vous l’jure!

Voici donc l’avis d’un ostéo sur la question:

Une tendinite est une inflammation douloureuse d’un tendon musculaire, on parle également de tendinopathie.

Le tendon est une structure passive, dépourvu de capacités contractiles, et dont la fonction est de rattacher le muscle à l’os. Il intervient ainsi aussi bien dans la stabilisation que dans la mobilisation de l’articulation, lorsque le corps musculaire se contracte.

Au niveau de son organisation structurale, le tendon est composé de fibres de collagène disposées en parallèle dans l’axe longitudinal du tendon, ce qui lui confère une forte résistance face aux contraintes en étirement.

Lorsque les capacités de résistance du tendon se trouvent dépassées, comme par exemple lors d’un trauma (forte intensité) ou lors de l’accumulation de micro-traumatismes (geste répété à forte fréquence), le tendon subit une lésion s’accompagnant d’une inflammation locale associée à une douleur.

posture

Ainsi la tendinite peut aussi bien survenir après la pratique d’une activité sportive (modification quantitative ou qualitative de l’entraînement, changement de matériel…) que dans le cadre de l’activité professionnelle, surtout si les conditions mécaniques du poste de travail induisent des contraintes délétères et/ou répétées sur certains tendons. On parle alors de Troubles Musculo Squelettiques (TMS).                                                                                                      [source]

Bref, la séance terminée. Ça va nettement mieux!  « je suis morgane toi, Morgane! » :p

Publicités

5 commentaires sur « Tendinite quand tu nous tient! »

  1. Salut, je ne sais pas comment tu cours, mais ceux que je croise en train de se livrer à cette pratique m’effraient souvent : visages rouges et crispés, corps en sueur (beaucoup pratiquent en plein soleil), un truc au bras pour la tension, des écouteurs dans les oreilles (bien deux sur trois ; j’ai effrayé – bien involontairement- une jeune femme en arrivant derrière elle sur un chemin en voiture : elle n’a pris conscience de cette présence qu’au bout de plusieurs secondes). Bref, bardés d’outils technologiques, isolés dans une bulle, bien des adeptes de la course à pied semblent se martyriser au nom d’un culte du corps et d’une volonté de « dépasser ses limites  » (ce qui, logiquement, amène à choir…). Il y a quelques jours j’ai marché deux heures d’un bon pas, nagé longuement dans la mer , fait un enchaînement de Tai Chi et Ten Chi Jin: pas d’essoufflement, de fatigue, de visage rouge etc…: au contraire, j’ai fait le plein d’énergie et de bonne humeur. Pour moi, et généralement pour la médecine chinoise, courir est utile en cas d’urgence: un sprint pour rattraper un enfant qui file droit sur la route etc… mais ce n’est pas une pratique de santé, en tout cas pas de la façon intensive qui est mise en avant, surtout passé 40 ans : s’épuiser, perdre ses minéraux par la sueur (je parle de cet écoulement en abondance qui indique toujours un état pathologique, pas de ce léger voile qui rafraîchit), imposer des chocs à ses articulations est une manie moderne. Mais si on aime ça, pourquoi pas ? Il y a pire… et je veux bien croire que cela dépend aussi des morphologies et caractères ; mais justement, on voit des gens inadaptés courir : trop gros, trop vieux et certains coureurs intensifs semblent décharnés : ils ressemblent plus à des écorchés de cours d’anatomie qu’à de vrais humains.
    Bon, c’est juste mon humble avis ; encore une fois, si ça fait du bien à certains, chacun trouve son équilibre comme il peut ou veut.

    Au plaisir de te recroiser (mais peut-être pas en octobre avec senseï, je ne serai probablement pas libre, hélas…)

    Eric

    1. J’avais loupé ton message.

      Comment je cours? Avec mon chien. Pour me faire du bien.
      Aucun accessoire technologique d’aucune sorte. Juste moi sur la route ou le chemin. Courir est une méditation permettant de vider l’esprit. Et permet de travailler l’endurance, le souffle et m’aide à garder mon poids (c’est un remède contre ma gourmandise).
      Pour t’aider à poursuivre ta réflexion sur la course et la pratique de Tai Chi, je t’invite à lire l’article « De l’utilité de la course à pieds dans les arts martiaux martiaux internes »
      http://www.shenjiying.com/fr/reflexions/rel-tjq-course-pied.pdf

      Au plaisir
      kiaz

  2. Bonsoir,

    Moi, j’avais loupé ta réponse! Toute pratique bien faite peut devenir une forme de méditation ; ce qui est réjouissant quand on n’est pas doué pour la méditation classique de type « zazen ».
    Il y a quelques années je courais un peu comme toi: avec mes chiens successifs et sans artifices ; les chiens partis, j’ai perdu ma motivation principale, d’autant que – chez moi – je n’ai pas constaté de bénéfices particuliers ; alors qu’ils ont été nombreux avec le taichi, le qigong et l’aunkaï. Même le côté méditatif je ne l’avais pas: alors qu’il est très présent avec les pratiques citées, mais aussi avec la marche et la nage, va comprendre…

    Merci pour le lien et félicitations pour le travail !

    A bientôt, j’espère,

    Eric

  3. Yo !
    Tendinite peut aussi venir des reins, même si le tendons une fonction  » mécanique » il est aussi tributaire de l organique corporel… Le corps n est pas une machine , bien que l on utilise bcp d analogie pour en décrire certains fonctionnement;-)
    Tchao
    T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s